ALCA* – Agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, site de Limoges

* Née de la fusion d’Écla, du Centre régional du livre en Limousin 
et du Centre régional du livre et de la lecture en Poitou-Charentes

Coquelicontes / Coquelicontes 2018


Retrouvez le programme en caractères standards


Du 22 mai au 3 juin, les conteurs de Coquelicontes 2018 et leurs spectacles :

François Moïse Bamba.
Thierry Bénéteau.
Clément Bouscarel.
François Dieuaide.
Valer’ Egouy.
Flopy.
Magda Léna Górska.
Max et Ju – Le Scrupule du Gravier.
Hélène Palardy.
Myriam Pellicane.
Olivier Ponsot.
Renée Robitaille.
David Torména.
Malika Verlaguet.
Alain Vidal.


Coquelicontes accessible à tous

Le conte est une source de plaisir, de partage et de rencontres. L’oralité est une partie importante de notre patrimoine, un vecteur de lien social et de culture. Les contes permettent de comprendre le monde pour mieux l’appréhender et en devenir l’acteur. C’est aussi une porte d’entrée importante pour le livre et la lecture.
Facteur d’animation culturelle et sociale du territoire, Coquelicontes touche un public varié, essentiellement en zone rurale. Le festival met en avant l’oralité mêlée à la diversité des rencontres et des univers de chacun.
En le rendant accessible aux personnes en situation de handicap, Coquelicontes va encore plus loin dans sa démarche d’accès à la culture pour tous avec un véritable éveil à la solidarité, à l’ouverture sur l’autre et à l’échange.
Afin d’organiser au mieux votre venue sur les lieux des contes, n’hésitez pas à prendre contact avec les personnes référentes des spectacles indiquées dans le calendrier général.

Spectacle accessible aux personnes atteintes de déficience mentale
Spectacle accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes
Spectacle joué ou traduit en langue des signes française


Plusieurs balades contées de Coquelicontes sont rendues accessibles à tous et à toutes grâce à la mise à disposition gratuite de joëlettes par l’association H.Cap*Nature 87.
« La joëlette est un fauteuil mono-roue tout-terrain qui permet aux personnes à mobilité réduite de pouvoir découvrir des sites agréables mais inaccessibles, ainsi que le patrimoine historique et culturel.
Nos sorties en pleine nature permettent aussi de rompre l’isolement et la monotonie, de privilégier la mixité des équipages et de favoriser le dialogue intergénérationnel.
Le partage de moments intenses provoque une vraie alchimie dans l’équipage : c’est toute la magie d’une “rando joëlette”. » Des membres de H.Cap*Nature 87 aideront à la manipulation des joëlettes.
Afin de réserver une joëlette, nous vous invitons à prendre contact préalablement au 05 55 77 49 99.


François Moïse BambaFrançois Moïse Bamba

Le conteur :
Conteur du Burkina Faso, François Moïse Bamba est issu de la caste des forgerons, les maîtres du feu et du fer. Prix de la meilleure interprétation masculine lors du grand prix national du Théâtre au Burkina Faso, il a collecté et réécrit avec Françoise Diep de nombreux contes de son pays. Aujourd’hui, François Moïse Bamba, dit Le Forgeron conteur, voyage entre l’Afrique, l’Europe, le Canada et le Brésil à la rencontre du public et n’a de cesse de promouvoir les arts du récit et la littérature orale de l’Afrique de l’Ouest.

Ses spectacles :
Paroles de femmes de mon village
Comme tous les enfants sénoufo, François Moïse Bamba a été bercé par des comptines, contes et légendes qui rythment et accompagnent le quotidien. À son tour, il rend hommage à cette société matriarcale où la sagesse est portée et transmise par les femmes.
Comptine à voix d’homme
Ce spectacle, conçu pour les tout-petits, oscille entre comptines, éveil musical et découverte des instruments et leurs sonorités.
Mama-Tiê raconte-moi les animaux
Sur les chemins ocres de son village, un grand-père, sage chasseur et fin connaisseur des animaux, nous emmène à la rencontre du lièvre, de  l’hyène, de l’éléphant, du lion… mais aussi du quotidien des hommes et des femmes du Burkina Faso. Un bestiaire en forme d’éloge pour une cohabitation plus en harmonie avec la nature.
Contes et légendes du Burkina Faso
Écouter François Moïse Bamba, c’est découvrir à la fois les contes les plus pittoresques du Burkina Faso, la vie quotidienne d’un pays et la sagesse de tout un peuple. Tour à tour ethnologue, musicien, conteur, François perpétue l’art de la transmission avec générosité et une bonne humeur communicative par-delà les frontières.

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mardi 22 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public)
Mercredi 23 mai, Limoges (87), Mama-Tiê raconte-moi les animaux, 15h00
(tout public à partir de 3 ans)
Jeudi 24 mai, Bonnat (23), Comptine à voix d’homme, 10h00
(tout public à partir de 18 mois)
Samedi 26 mai, Chambon-sur-Voueize (23), Paroles de femmes de mon village, 10h00
(tout public à partir de 5 ans)
Dimanche 27 mai, Reterre (23), Comptine à voix d’homme, 15h30
(tout public à partir de 18 mois)
Mardi 29 mai, Auzances (23), Contes et légendes du Burkina Faso, 14h00
(tout public à partir de 5 ans)
Mercredi 30 mai, Sainte-Feyre (23), Paroles de femmes de mon village, 15h30
(tout public à partir de 5 ans)
Samedi 2 juin, Nieul (87), Contes et légendes du Burkina Faso : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 5 ans)

Photo : © DR.


Thierry BénéteauThierry Bénéteau

Le conteur :
Thierry Bénéteau raconte avec tendresse et malice. Dans son jardin, les histoires poussent à leur guise, l’enfance y bourdonne comme un essaim d’abeilles et le vent souffle à nos oreilles un battement de tambour, une ritournelle, un petit air d’accordéon…

Ses spectacles :
La Tête dans le poulailler
Au levant, le coq n’a qu’un chant : « Coquelico » !!!
Le chant du jau, le chant de l’aube.
Et pendant ce temps-là… le chat fait tourner sa queue…
Faites silence !… C’est la queue du chat qui danse…
Pas de poules mouillées au poulailler, mais trois vaillants gallinacés pour un spectacle où contes et chansons se côtoient avec humour, tendresse et malice.
Lune et l’autre
« L’autre, c’est la petite Poule Brune…
Une petite poule audacieuse, bien décidée à trouver un nid : un coin tranquille et chaud pour pondre un p’tit coco…
Et pourquoi pas sur la Lune ?
Il était une fois un petit conte en chansons, bruitages et jolis sons, coloré de musiques, rythmé par une guitare et des percussions. »
Sens dessus dessous
C’est un tour de contes sans cesse renouvelé, une forme de spectacle qui s’adapte à tous les terrains.
Les contes issus du répertoire traditionnel sont revisités, parfois un peu bousculés et entremêlés de chansons et de musique.
Pataclok
Trois p’tits contes de bric et de broc.
« Pataclok » : ce sont les pas du loup et le son du tambour…
Une fillette qui chante pour couvrir sa fuite, un loup mélomane séduit par des paroles étranges…
Le P’tit Coquet parti trouver le cordonnier, lui réclamer du fil pour coudre son p’tit jabot que la souris lui a percé…
Un petit conte merveilleux avec Poucet, un Tom Pouce téméraire qui a plus d’un tour dans son sac…
Des contes du répertoire traditionnel. Des menteries en chanson.

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mercredi 23 mai, Égletons (19), Sens dessus dessous : goûter conté, 15h30
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 25 mai, Saint-Léger-Magnazeix (87), Lune et l’autre, 10h30
(tout public à partir d'1 an)
Vendredi 25 mai, Peyrat-de-Bellac (87), Sens dessus dessous  : apéro conté, 18h15
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 26 mai, Peyrat-le-Château (87), Sens dessus dessous, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Lundi 28 mai, Faux-la-Montagne (23), Lune et l’autre, 10h30
(tout public à partir d'1 an)
Mardi 29 mai, Rochechouart (87), Lune et l’autre, 9h15 et 10h15
(tout public à partir d'1 an)
Mercredi 30 mai, Ambazac (87), Pataclok, 15h00
(tout public à partir de 5 ans)
Jeudi 31 mai, Chambon-sur-Voueize (23), Lune et l’autre, 10h00
(tout public à partir d'1 an)
Vendredi 1er juin, Bort-les-Orgues (19), Pataclok, 20h30
(tout public à partir de 5 ans)

Le site de Thierry Bénéteau.fr : www.thierry-beneteau.fr.

Photo : © Sébastien Loiseau.


Clément BouscarelClément Bouscarel

Le conteur :
« Conteur paysan, je raconte des histoires et des légendes merveilleuses que je tiens de mes aïeux qu’ils tenaient eux-mêmes de très loin dans un décor quercynois. Au gré de mes improvisations, les histoires prennent vie, assaisonnées de mots occitans. Des histoires d’hier pour demain… »

Ses spectacles :
Balade faune et flore
Contes et histoires de nature.
Balade pour observer les plantes avec leurs histoires, leurs pouvoirs, l’origine des noms…
Proverbes, chants d’oiseaux… Découverte nature.
Bon sens paysan !
« Une succession d’histoires qui s’unissent autour d’un thème actuel, mettant le doigt sur des observations parfois oubliées grâce au “bon sens paysan”. Et j’en suis un ! »

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Jeudi 24 mai, Guéret (23), Bon sens paysan !, 18h00
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 25 mai, Aubusson (23), Bon sens paysan !, 14h30
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 25 mai, Le Dorat (87), Bon sens paysan !, 20h00
(tout public à partir de 7 ans)
Mardi 29 mai, Verneuil-sur-Vienne (87), Bon sens paysan !, 18h30
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 1er juin, Bessines-sur-Gartempe (87), Bon sens paysan ! : apéro conté, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 2 juin, Boisseuil (87), Balade faune et flore : balade contée, 11h00
(tout public à partir de 7 ans – mise à disposition gratuite de joëlettes)
Samedi 2 juin, Grandsaigne (19), Bon sens paysan ! : balade contée, 16h00
(tout public à partir de 7 ans)

Le site de Clément Bouscarel : clementbouscarel.virb.com.

Photo : © DR.


François DieuaideFrançois Dieuaide

Le conteur :
Un soir, alors que François Dieuaide cherche un raccourci pour rejoindre son arrêt de bus situé sur le trottoir d’en face, il se perd, tourne en rond et se retrouve dans une forêt. Recueilli par une communauté de chênes centenaires très bavards, il passe de longs mois à écouter les vieux arbres inventer toute sorte d’aventures bizarres et absolument vraies. Cette expérience le change radicalement. Il s’aperçoit dès lors qu’il ne peut plus s’empêcher de raconter des histoires, de mélanger, malaxer, triturer des contes entendus ici ou là, d’y ajouter des ingrédients issus de son agriculture personnelle, et d’inventer ses propres recettes.

Ses spectacles :
La Fontaine à quatre pattes
Parfois, pour aller plus vite, on prend un raccourci. Parfois, le raccourci passe par une forêt sombre. Dans la forêt, on entend le vent dans les feuilles, les arbres craquer, les oiseaux chanter…
Dans la forêt, on tourne en rond… On est perdu !
On a faim, on a soif… On entend une fontaine qui chante, dans une petite clairière… Et si on allait boire un tout petit peu de cette eau qui a l’air si rafraîchissante ?
Conte à grimper aux arbres
Un tout petit arbre qui pousse, c’est attendrissant. Un jour, cet arbre tout neuf sera un géant sous lequel on pourra s’asseoir. Les oiseaux y feront leurs nids, les enfants construiront des cabanes…
C’est bien beau tout ça, mais quand ce petit arbre a décidé de pousser juste sous la table de la cuisine, qu’est-ce qu’on fait ?
Un conte dans son assiette
Vous êtes-vous déjà senti à l’étroit dans votre assiette ?
À force de tourner en rond dans le paysage peint sur la porcelaine, on éprouve le besoin de changer de décor. Le voyage en assiette vaut bien le voyage en avion ! Alors, hop ! On saute d’une assiette à l’autre, faisant de drôles de rencontres.
Un conte vu d’en haut
Autrefois, ce n’était pas comme aujourd’hui : les gens écrivaient des lettres. Et autrefois, les facteurs transportaient les lettres à pied. C’était à une époque où les maisons étaient très éloignées les unes des autres, où il fallait traverser des forêts profondes et des nuages…

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mardi 22 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public – avec Caroline Saux, traductrice en langue des signes)
Mercredi 23 mai, Brive-la-Gaillarde (19), La Fontaine à quatre pattes, 15h00 et 18h00
(tout public à partir de 5 ans – avec Caroline Saux, traductrice en langue des signes)
Vendredi 25 mai, Corrèze (19), La Fontaine à quatre pattes : apéro conté, 19h30
(tout public à partir de 5 ans – avec Caroline Saux, traductrice en langue des signes)
Samedi 26 mai, Limoges (87), Un conte vu d’en haut, 16h00
(tout public à partir de 5 ans)

Dimanche 27 mai, Aixe-sur-Vienne (87), Un conte vu d’en haut, 11h00
(tout public à partir de 5 ans)

Vendredi 1er juin, Magnac-Laval (87), Un conte dans son assiette : apéro conté, 19h00
(tout public à partir de 5 ans)

Samedi 2 juin, Jarnages (23), Conte à grimper aux arbres, 15h00
(tout public à partir de 5 ans)

Samedi 2 juin, Clugnat (23), Conte à grimper aux arbres, 19h00 (B)
(tout public à partir de 5 ans)

Le site de François Dieuaide : cielapierreetletapis.com.

Photo : © DR.


Valer’ EgouyValer’ Egouy

Le conteur :
« Il y a longtemps que mes oreilles reçoivent la parole des conteurs… Alors, ma bouche conte et raconte en Yé krik !? Yé krak !? pour offrir les histoires qui disent ma culture – celle de la Martinique – en créole et en français, mon environnement et le monde.
Après une formation aux métiers de la scène, j’ai intégré le Centre dramatique régional de la Martinique. C’est durant cette période que le conte, entré en moi dans l’enfance grâce à ma famille, a fait surface pour m’emmener sur un nouveau chemin : celui de la parole. »


Ses spectacles :
Couleurs d’île… Martinique
Une série de contes interactifs aux couleurs de la Martinique. On peut entrer dans la forêt tropicale assister au cycle de la feuille depuis la première goutte d’eau, rencontrer Konpè Chiyen èk Konpè Lapen qui pourraient nous apprendre comment préparer la farine de manioc…
Et puis, un jour, un homme accompagné d’un autre arrive en bateau sur un rivage de l’île. Il dit être un maître d’école…

Bien vivre ensemble
La vie en bon voisinage dans le village… Une bonne occasion de goûter au trempage – plat traditionnel qui se mange avec une main. Et, si nous croisons Compère Chien, je vous dirai comment il est arrivé chez vous, car le premier chien est né en Martinique.

De l’autre côté de l’océan
Deux pays avec l’esprit ensoleillé, deux cultures avec des musiques de cœur, deux îles avec une belle chaleur humaine, deux conteurs avec une parole d’espoir, deux histoires avec des formes et des couleurs…

Ti Chat, pourquoi tu souris ?
Au conte traditionnel de la Martinique s’ajoute un jeu interactif dynamique, vivant, créant un espace de rencontres où le conteur invite à vivre des personnages sur un ton parfois plein d’humour !
La vertu initiatrice du conte n’est pas oubliée en nous rappelant que les apparences peuvent être trompeuses. Et l’écoute des conseils des aînés, la justice, la solidarité… sont des points sur lesquels le conteur nous invite à rire pour mieux réfléchir.

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
MMardi 22 mai, Saint-Victor-en-Marche (23), Ti Chat, pourquoi tu souris ?, 10h00
(tout public à partir de 3 ans)
Mardi 22 mai, Ahun (23), Bien vivre ensemble, 19h30
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 23 mai, La Souterraine (23), Ti Chat, pourquoi tu souris ?, 9h30 et 10h50
(tout public à partir de 3 ans)
Mercredi 23 mai, La Souterraine (23), Couleurs d’île… Martinique, 15h00
(tout public à partir de 6 ans)
Vendredi 25 mai, Vigeois (19), Couleurs d’île… Martinique : balade contée, 18h30
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 26 mai, Meuzac (87), De l’autre côté de l’océan : balade contée, 14h00
(tout public à partir de 6 ans – avec Cristina Temprano – mise à disposition gratuite de joëlettes)
Dimanche 27 mai, Fleurat (23), De l’autre côté de l’océan : apéro conté, 16h00
(tout public à partir de 6 ans – avec Cristina Temprano)
Lundi 28 mai, Limoges (87), Échanges contés, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 30 mai, Limoges (87), Bien vivre ensemble, 16h00
(tout public à partir de 6 ans)
Vendredi 1er juin, Cognac-la-Forêt (87), De l’autre côté de l’océan, 20h30
(tout public à partir de 6 ans – avec Cristina Temprano)
Samedi 2 juin, Bussière-Poitevine (87), Bien vivre ensemble, 14h00
(tout public à partir de 6 ans)

Le site de Valer’ Egouy : www.valeregouy.com.

Photo : © DR.


FlopyFlopy

La conteuse :
Petite par la taille, grande par le talent. Florence Kouadio Affoué, dite Flopy, est une conteuse de charme : énergisante, captivante et envoûtante, l’écouter est un plaisir, la voir sur scène est un régal. Flopy voyage dans les imaginaires du temps et de l’espace. Sa belle diction donne aux mots une intense musicalité qui berce les maux de son auditoire.
Élève du célèbre Taxi Conteur, son travail est nourri du riche patrimoine oral traditionnel qui devient un atout pour aborder avec sagesse les fléaux d’aujourd’hui. Il s’agit d’un recours aux sources pour développer une esthétique orale contemporaine.


Ses spectacles :
Le Chant de l’arbre aux épines
À travers ses chants et ses paroles, l’arbre, symbole de l’Homme, s’exprime. Cet Homme, aveuglé par sa beauté et tous ses biens, qui ne voit pas toutes les belles choses qui l’entourent et qui ne reconnaît pas l’autre comme son semblable. Celui qui, avec ses qualités et ses défauts, a besoin de l’autre pour vivre son bonheur. Ou encore cet autre Homme qui, malgré la méchanceté d’un semblable, l’accepte tel qu’il est. Voici trois histoires qui nous permettent de voyager à travers le temps et l’espace en plaçant l’Homme en leur centre.

Hommes et animaux en scène
Pourquoi les Hommes vivent au village et les animaux sauvages en brousse ?
Une série d’histoires mêlées de chants, danses, paroles et proverbes, qui raconte la cohabitation des hommes et des animaux : la gentillesse, la méchanceté, l’ingratitude, la reconnaissance de l’un envers l’autre. Les Hommes et les animaux vivent ensemble dans le même village, ils se parlent et s’entraident. Mais les animaux sont parfois victimes d’ingratitude de la part des Hommes. Dans un autre village, une gentille poule vient en aide à Mokan-Hi, une vilaine petite orpheline, et lui permet de devenir belle grâce à ses pouvoirs magiques. Or, la jeune orpheline est amoureuse du fils du chef du village qui lui propose pour un dîner spécial de tuer la poule afin de lui prouver son amour. Va-t-elle céder ? Ailleurs, c’est un jeune chasseur qui, dans son entêtement à tuer tous les animaux, pose son piège dans une forêt interdite. Un jour, à sa grande surprise, son piège attrape une calebasse qui contient le génie de la forêt…

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
VMercredi 30 mai, Tulle (19), Hommes et animaux en scène, 15h30
(tout public à partir de 5 ans)
Jeudi 31 mai, Saint-Priest-la-Feuille (23), Le Chant de l’arbre aux épines, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 2 juin, Anzême (23), Hommes et animaux en scène : balade contée, 19h00
(tout public à partir de 5 ans)

Photo : © Gilles Mauron.


Magda Lena GórskaMagda Lena Górska

La conteuse :
Conteuse, musicienne et chanteuse polonaise d’expression française, Magda Lena Górska se passionne pour les épopées et les grands récits. Elle compose ses spectacles comme une partition musicale. Chanteuse, elle imprègne sa narration de chants polonais, ukrainiens, russes, yiddish, arméniens, turcs, créoles… Polonaise, elle apprivoise le français avec humour et joue avec sa langue maternelle pour assaisonner ses histoires. Elle se spécialise dans le répertoire slave mais raconte également des contes créoles issus de sa rencontre avec le musicien guadeloupéen Serge Tamas.

Ses spectacles :
Matias et la mère du Soleil
Contes tsiganes de Pologne.
Deux enfants promis à l’amour, un roi cruel s’y opposant, une ultime épreuve à réussir…
Une plongée au cœur de l’univers poétique des derniers nomades d’Europe qui vivaient en harmonie avec la forêt et vénéraient le chant des oiseaux. Accompagnée de sa guitare, Magda Lena nous entraîne dans leur sillage par sa parole rieuse et jubilatoire, par ses chants tsiganes, polonais et ukrainiens. On part sur les routes sinueuses du monde, à bord de la roulotte qui cahote au rythme de la vie.

Les Oies-Cygnes
Malheur ! Les oies-cygnes de Baba-Yaga emportent le petit frère de Maroussia. On plonge dans la forêt slave pour le retrouver. Accompagnée de sa guitare, Magda Lena emmène les petites et les grandes oreilles dans l’univers de son enfance. Elle imprègne sa narration de chants et de formules russes, ukrainiens, tchèques et polonais, pour émerveiller, faire peur et faire rire.

Me voilà !
Petite forme contée et chantée avec des comptines et un accordéon complice.
Du dedans au dehors, de l’hiver au printemps… c’est une aventure de venir au monde. Naître c’est du travail. Être c’est une aventure !
Au creux de l’hiver, blottie dans sa maison sous la terre, la petite tulipe attend. Elle attend le printemps. Jusqu’au moment où, du fond de sa petite maison devenue trop petite, elle se dit : « C’est maintenant, c’est mon temps ! »
Et dans le jardin d’un pays sur Terre, son premier cri sera : « Me voilà ! »

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Vendredi 25 mai, Limoges (87), Matias et la mère du Soleil, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 26 mai, Limoges (87), Me voilà !, 10h00
(de 18 mois à 5 ans)
Samedi 26 mai, Saint-Léonard-de-Noblat (87), Les Oies-Cygnes : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 4 ans)
Dimanche 27 mai, Mérinchal (23), Matias et la mère du Soleil : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 6 ans)
Lundi 28 mai, Limoges (87), Échanges contés, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 30 mai, Saint-Vaury (23), Les Oies-Cygnes, 14h30
(tout public à partir de 4 ans)
Mercredi 30 mai, Guéret (23), Matias et la mère du Soleil, 18h30
(tout public à partir de 6 ans)
Vendredi 1er juin, Saint-Maurice-la-Souterraine (23), Matias et la mère du Soleil : balade contée, 18h30
(tout public à partir de 6 ans – mise à disposition gratuite de joëlettes)

Photo : © Michel Nigou.


Max et Ju – Le Scrupule du GravierMax et Ju – Le Scrupule du Gravier

Les conteurs :
Au cours de l’année 2012, Maxime Touron et Julien Tanner se sont mis à raconter des histoires ensemble. Du simple plaisir de partager des mots et des images est né un spectacle, Bref… Le Grand Nord, puis très vite le désir de créer une compagnie pour porter plus loin l’aventure.
L’année suivante, ils fondent Le Scrupule du Gravier avec la volonté de favoriser des projets mobiles, des créations légères, un rapport direct avec le public et d’emmener les spectacles là où on ne les attend pas, afin de sillonner les chemins et les routes au gré des rencontres.


Leurs spectacles :
Bref… Le Grand Nord
Le froid, la neige, les forêts de sapins à perte de vue, les aurores boréales… Bref, le Grand Nord ! Un prince est martyrisé par sa princesse, un loup enchaîné se venge des dieux, une jolie jeune fille se fait enlever par des infirmes, un serpent fabuleux endormi sous la racine d’un arbre gigantesque se libère… À la frontière du théâtre et du conte, venez découvrir ce duo complice et burlesque, là où la parole se partage, rebondit, fuse, contredit, frappe et voyage !
Le Gouffre
Deux conteurs-enquêteurs arpentent le pays des Cent Vallées à la recherche des légendes ancestrales du Ségala. En chemin, ils se perdent dans les méandres du Viaur et racontent leurs aventures : ils rencontrent des histoires, un paysan d’antan dépassé par l’agriculture intensive, ou encore le Drac, fils du diable, qui magouille avec les multinationales… « Attendez les cocos ! C’est pas ça qui s’est passé ! »
Les repères se brouillent et les conteurs tentent de dénouer les fils d’une réalité qui s’emmêle peu à peu avec la fable. Nourri de problématiques rurales qui s’inscrivent dans un monde de plus en plus global, entre autofiction et récit traditionnel, Le Gouffre raconte sa propre genèse et un peu plus…

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
MMercredi 30 mai, Limoges (87), Bref… Le Grand Nord, 20h30
(tout public à partir de 8 ans)
Vendredi 1er juin, Châteauneuf-la-Forêt (87), Le Gouffre, 21h00
(tout public à partir de 8 ans)
Samedi 2 juin, Pompadour (19), Le Gouffre, 20h30
(tout public à partir de 8 ans)
Dimanche 3 juin, Bosmie-l’Aiguille (87), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site du Scrupule du Gravier : scrupuledugravier.com.

Photo : © Romain Rondet.


Hélène PalardyHélène Palardy

La conteuse :
C’est d’abord en tant que chanteuse rock qu’Hélène Palardy monte sur scène. Elle trouve dans les concerts et les chansons qu’elle compose une façon harmonieuse de dire le monde. Pendant ses études, elle rédige un mémoire sur le conte à l’hôpital et, dès 2004, suit les formations sur le conte du conservatoire Paul-Dukas. En 2008, elle reçoit le Prix du public au grand prix des Conteurs de Chevilly-Larue, puis elle intègre Le Labo de La Maison du conte.
Pour lier l’énergie du concert aux récits, Hélène s’accompagne à la guitare quand le conte le réclame. S’amusant avec les mots, elle teinte ses récits d’humour décalé et d’humaine poésie.


Ses spectacles :
Bébé King
Tout le monde l’attendait : Bébé King est arrivé !
Maman joue et chante pour que son bébé guitare trouve le sommeil. La maison est enchantée… Surtout les petites créatures qui se cachent sous la cheminée !
Quand une conteuse rock s’adresse aux tout-petits, ça swingue dans le couffin, sur la scène, comme dans la salle !
La complicité de la conteuse avec son instrument permet des échappées poétiques ou humoristiques qui remportent l’adhésion des enfants et de leurs parents.

Gargouillis
Gargouillis est appétissant : sorti du ventre de sa mère, il échappe au monstre qui veut le manger, mais pas au serpent qui n’en fait qu’une bouchée. À peine libéré, d’autres créatures le regardent avec gourmandise.
Ces histoires ventrues d’humour régalent les oreilles affamées d’aventures rocambolesques et de chansons.

Fiasco pour les canailles
Chez les méchants, les temps sont durs. On a détroussé l’araignée, le loup a les crocs et un fantôme a le blues. Ils ont fait appel à une conteuse pour les sortir de leur pétrin. Résultat : un vrai fiasco ! Tous en prennent pour leur grade. Accompagnée de sa guitare, Hélène raconte les déboires de ces méchants qui tremblent sur des airs de rock, de reggae et de flamenco. Des histoires chahutées avec l’énergie d’un concert et la complicité du public. Dans cet univers où rôde l’humour, on frissonne… de plaisir !

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mardi 22 mai, Pontarion (23), Gargouillis, 14h30
(tout public à partir de 4 ans)
Mercredi 23 mai, Chambon-sur-Voueize (23), Fiasco pour les canailles, 10h30
(tout public à partir de 5 ans)
Mercredi 23 mai, Limoges (87), Fiasco pour les canailles, 16h00
(tout public à partir de 5 ans)
Jeudi 24 mai, Saint-Pantaléon-de-Larche (19), Fiasco pour les canailles, 10h00 et 14h00
(tout public à partir de 5 ans)
Lundi 28 mai, Limoges (87), Échanges contés, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 30 mai, Bourganeuf (23), Bébé King, 10h00
(de 6 mois à 3 ans)
Mercredi 30 mai, Bourganeuf (23), Fiasco pour les canailles, 14h30
(tout public à partir de 5 ans)
Vendredi 1er juin, Rilhac-Rancon (87), Fiasco pour les canailles, 19h00
(tout public à partir de 5 ans)
Samedi 2 juin, Beynat (19), Fiasco pour les canailles, 19h00
(tout public à partir de 5 ans)

Le site d'Hélène Palardy : www.helene-palardy.com.

Photo : © DR.


Myriam PellicaneMyriam Pellicane

La conteuse :
Petite, elle est Algérienne. Son terrain de jeu favori : les maisons bombardées, les ports engloutis, les cimetières, le far west du Hoggar, les fantasias. Ses partenaires : une armée de gosses et toutes les bêtes sauvages.
Adolescente, elle devient Française. Son terrain de jeu favori : la ville, les lieux interdits, les Sex Pistols, la boxe thaï, la scène. Ses partenaires : une bande de punks, quelques singuliers, des aristos, des goths, des magiciens de tout poil, des exclus.
Goulue d’anthropologie sorcière et de mythes, performeuse de la parole, Myriam Pellicane assemble dans son jeu danse et geste vocal, dinguerie et maîtrise pour revisiter le conte merveilleux en mêlant l’humour décalé et le frisson du fantastique.
Kung-fu, mangas, musiques trad, improvisées, rock’n’roll : autant d’outils de travail pour pratiquer l’« Abracadabra », pour réinventer des formes, aller tout au fond, approcher l’autre, invoquer, dépecer les histoires mémorables pour leur donner un nouveau souffle, une nouvelle énergie.
Myriam est une conteuse qui plaît à tous les publics ; elle surprend et amuse par la grande singularité de sa personnalité et de son univers.


Son spectacle :
Les Kilos du moineau
La Pellicane raconte des histoires déstabilisantes, décapantes et charmantes. Des histoires courtes et folles, des contes merveilleux qui flanquent la trouille et font du ramdam, de héros déboussolés, de démons à poils et à plumes, des histoires monstres… Du conte sauvage et de la légende urbaine, avec une parole instantanée et sensible qui voyage entre poésie, tradition et rock’n’roll.

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Vendredi 1er juin, Brive-la-Gaillarde (19), Les Kilos du moineau, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 2 juin, Masseret (19), Les Kilos du moineau, 16h00
(tout public à partir de 6 ans)
Dimanche 3 juin, Bosmie-l’Aiguille (87), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site de Myriam Pellicane : www.izidoria.org.

Photo : © DR.


Olivier PonsotOlivier Ponsot

Le conteur  :
« Je conte depuis une vingtaine d’années dans des lieux tels que des centres sociaux, des écoles, des théâtres, des médiathèques, des hôpitaux… Je mélange contes traditionnels et créations.
Mon répertoire d’aujourd’hui s’inspire essentiellement de mon quotidien et mes histoires essaient avec humour de dénoncer nos nombreux travers.
Aimant voyager, mes contes parlent aussi d’autres cultures, de différences, d’amour et d’utopies, s’adressant à tous les publics. »


Ses spectacles :
Voyageur, voyagé…
Tout au long de ses voyages, Olivier rencontre des femmes, des hommes, des petits, des grands… mais aussi des arbres, des cailloux et des rivières. Tout ce joli monde lui raconte des petits bouts de rien, des aventures, des rires et des larmes qui nourrissent sa parole vagabonde. C’est ainsi que des histoires d’ici et d’ailleurs, rigolotes et trébuchantes, pourront nous emmener ailleurs le temps d’une rencontre.

Fantaisie(s)
Voici le conteur : absurde, coquin, filou, baladin baladeur…
Il s’agit d’histoires improvisées selon sa fantaisie et l’instant de la rencontre.
Olivier puise dans son baluchon des contes métissés, bariolés, de toutes les couleurs du monde pour nous faire voyager, rêver et réfléchir !

Perché
Conteur déjanté, décalé, décoiffé, monté sur roulement à billes de clown, Olivier revisite le conte à la sauce contemporaine. Il s’amuse, sautille, pétille, jongle, s’étonne et nous étonne avec les frontières et les codes de cet art ancestral : celui de raconter des histoires.
Spectacle poético-absurde à écouter les yeux grands ouverts…

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mardi 22 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public)
Mercredi 23 mai, Isle (87), Voyageur, voyagé…, 15h00
(tout public à partir de 5 ans)
Lundi 28 mai, Limoges (87), Échanges contés, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mardi 29 mai, Royère-de-Vassivière (23), Fantaisie(s), 14h45
(tout public à partir de 5 ans)
Mardi 29 mai, Saint-Pierre-Bellevue (23), Perché, 20h00
(tout public à partir de 10 ans)
Mercredi 30 mai, Bussière-Dunoise (23), Perché, 15h00
(tout public à partir de 10 ans)
Mercredi 30 mai, Noth (23), Perché, 20h00
(tout public à partir de 10 ans)

Le site d'Olivier Ponsot : www.olivier-ponsot.com.

Photo : © DR.


Renée RobitailleRenée Robitaille

La conteuse :
Conteuse québécoise, Renée Robitaille a découvert les arts de la parole dans le cadre d’une maîtrise en communication. Sa démarche artistique, tout d’abord marquée par le conte traditionnel, s’oriente depuis plusieurs années vers le récit de vie. Sur scène, elle incarne tous les personnages dont elle a recueilli les histoires, offrant ainsi un regard profond et touchant sur l’humanité. Depuis dix-huit ans, elle tourne régulièrement en Europe francophone et ailleurs sur la planète (Congo, Cuba, Russie, Arménie…) pour présenter ses créations dans les festivals internationaux de contes et de théâtre.

Ses spectacles :
Gros Biscuit !
Chez les Gros Biscuit, rien ne va plus. Maman accouche au zoo et papa revient à la maison avec un bébé crocodile ! Pendant ce temps, Marilou, la casse-cou de la famille, escalade le frigo, la commode et l’immense sapin du jardin ! Son frère Christophe, lui, fait manger ses biscuits en pâte à modeler à tout le monde ! Décidément, la maison des Gros Biscuit a besoin d’un peu de repos.
Gros biscuit ! met en scène des histoires rocambolesques et d’espiègles personnages à l’imaginaire foisonnant. Pour le plus grand bonheur des petites oreilles, Renée plonge habilement dans l’univers de Robert Munsch, avec ses mots et sa manière bien à elle de raconter.

Paroles de sorcière
Prenez garde à ce qui risque de vous arriver si vous confiez vos chastes oreilles à la pétillante conteuse Renée Robitaille. Dans sa bouche, les ogresses voyagent à l’aide de mortiers à épices, les sorcières rôtissent dans l’huile comme des poulets et les marabouts lisent l’avenir dans les poils de moustaches ! Du bonheur garanti pour les petites et grandes oreilles.
Contes coquins
Une jeune femme à la voix presque enfantine raconte sur un ton espiègle des histoires grivoises peuplées de personnages pépères et de pucelles ingénues : la petite Nitouche, craignant d’avoir échappé son précieux pucelage dans la rivière, un brave chevalier, capable de converser avec la bouche secrète des femmes… Enfin dévoilées au grand jour, ces histoires de flûtes à moustaches et de puits délicieux égayent sans contredit les oreilles dégourdies.

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
MLundi 28 mai, Mazeirat (23), Paroles de sorcière, 14h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 30 mai, Feytiat (87), Gros Biscuit !, 15h30
(tout public à partir de 3 ans)
Jeudi 31 mai, Tulle (19), Contes coquins, 18h00
(tout public à partir de 14 ans)
Vendredi 1er juin, Nexon (87), Paroles de sorcière, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 2 juin, Panazol (87), Contes coquins, 20h30
(tout public à partir de 14 ans)
Dimanche 3 juin, Bosmie-l’Aiguille (87), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site de Renée Robitaille : reneerobitaille.tumblr.com.

Photo : © Jean-François Bérubé.


David TorménaDavid Torména

Le conteur :
On dit de David Torména qu’il a les pieds plantés dans la terre et la tête perdue dans les étoiles. Ce grand gaillard prend un vif plaisir à raconter des histoires d’hommes et de femmes qui peuplent notre mémoire collective, des personnages hauts en couleur qui sentent fort la vie. Avec une parole simple et directe, drôle et tendre, il emporte là où le récit de vie se mêle au conte traditionnel, où la légèreté se fait profonde, où la vérité couche avec le mensonge, pour enfanter son univers.

Ses spectacles :
Dans le nid de la souris
C’est doux comme un petit nid de plumes, câlin comme quand on s’assoit sur les genoux de maman ou de papa.
Des petites histoires à participer, des comptines à fredonner, un peu de magie pour s’émerveiller. Avec Mimi la Fourmi, on se sent bien dans le nid de la souris…
La Clé de la forêt
« Quand j’ai trouvé cette clé par terre, je me suis aperçu qu’elle ouvrait la porte d’une forêt extraordinaire… Et dans cette forêt, une petite fille et un lutin malin racontaient des histoires incroyables… Eh bien, croyez-moi si vous le voulez, je les ai crus ! »

Toc toc toc
« Quand je pose la valise magique sur mes genoux, eh bien des fois, elle fait “toc toc toc” ! Il y a quelqu’un dans la valise ? On regarde ? Dans la valise il y a… Pour le savoir, il faudra venir écouter toutes les histoires que je vais raconter. Mettez du gel sur vos cheveux, attachez vos ceintures, ça risque fort de décoiffer ! »

Voyage autour de mon nombril
« C’est un voyage qui nous emporte autour de nous, qui parle de tous ces gens, femmes et hommes, que nous connaissons tous. Je vous préviens d’entrée, qu’il n’y ait pas de malentendus : ces gens parfois modestes, ces petits dont j’aime raconter les histoires, ils sont hauts en couleur, ils sentent les odeurs de la vie, parfois ils sentent fort, ils sont cabossés, ils ont vécu. Mais ce qu’ils ont en commun, tous les passagers de ce drôle de voyage, ce que l’on ne pourra pas leur enlever, c’est qu’ils sont attachants, qu’ils sont tendres, avec cette propension à vous tirer un sourire, un rire et même une larme. Alors, mes amis, embarquement immédiat pour ce voyage autour de nos nombrils. »

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mercredi 23 mai, Saint-Junien (87), Toc toc toc, 15h00
(tout public à partir de 3 ans)
Jeudi 24 mai, Cussac (87), Dans le nid de la souris, 10h00
(d’1 à 3 ans)
Vendredi 25 mai, Ussac (19), Toc toc toc, 20h00
(tout public à partir de 3 ans)
Samedi 26 mai, Lussac-les-Églises (87), La Clé de la forêt : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 8 ans)
Jeudi 31 mai, Sardent (23), Toc toc toc, 10h00
(tout public à partir de 3 ans)
Jeudi 31 mai, Sardent (23), La Clé de la forêt, 14h30
(tout public à partir de 8 ans)
Vendredi 1er juin, Treignac (19), Voyage autour de mon nombril, 19h00
(tout public à partir de 12 ans)

Photo : © DR.


Malika VerlaguetMalika Verlaguet

La conteuse :
Certains la disent « nomade enracinée »… Avant de conter, Malika Verlaguet a beaucoup écouté, regardé, joué, rêvassé, un peu voyagé… et après avoir suivi une voie théâtrale, étudié les langues puis enseigné dans une école bilingue, c’est l’art du conte qui a eu sa préférence !
Depuis 2002, elle a petit à petit fait son nid avec des brindilles glanées çà et là auprès de conteurs inspirés et inspirants, en renouant avec sa culture occitane. Lorsqu’elle raconte, elle égaye ses contes en les parsemant d’occitan car, pour elle, cette langue, aussi régionale soit-elle, n’est pas une frontière. C’est un clin d’œil à ses ancêtres, c’est une note d’originalité, une musique, mais c’est aussi l’expression d’un désir d’ouverture et de diversité.


Ses spectacles :
Tifa-Tafa !
Des contes auxquels le duo Malika Verlaguet et Frédéric Mascaro redonne un souffle de vie, en faisant de la musique la complice d’un voyage dans les sagesses populaires. Des histoires venues des quatre vents, quelques touches colorées d’occitan, les notes chaudes de la guitare, celles enchanteresses de la harpe celtique… : un mélange qui invite en toute simplicité à partager des émotions universelles.

L’Arbre qui parle
Une petite fille, toute vêtue de rouge, qui se perd dans la forêt et qui rencontre… non pas le loup mais… un arbre !
Dans la tête de cette petite fille, se bousculent un tas de questions : l’arbre sait-il pourquoi il y a des couleurs, pourquoi les ailes des coccinelles sont si bizarres et pourquoi ses feuilles tombent en automne ?
Un parcours initiatique poétique et philosophique, afin de répondre à la vraie question, qui n’est pas de savoir si le loup est méchant ou pas, mais : « Est-ce que les contes peuvent éclairer mon monde ? »

Anima
Des contes où la part belle est faite aux bêtes…
Les sauvages qui courent, les douces qui ronronnent, les mystérieuses qu’on ne voit jamais. Celles qui galopent, celles qui se cachent, celles qui dansent, celles qui s’apprivoisent, qu’on caresse, celles qui parlent, celles qu’on ne peut frôler et celles qu’on doit oublier, celles dont on devine l’âme, celles dont on a peur et celles tapies au fond de nous.
Des contes qui rendent hommage au souffle qui anime les êtres vivants, à la vie, tout simplement !

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mercredi 23 mai, Boussac (23), Tifa-Tafa !, 15h00
(tout public à partir de 6 ans – avec Frédéric Mascaro)
Jeudi 24 mai, Saint-Agnant-de-Versillat (23), L’Arbre qui parle, 10h30
(tout public à partir de 3 ans)
Vendredi 25 mai, Saint-Sulpice-le-Guérétois (23), Tifa-Tafa !, 19h00
(tout public à partir de 6 ans – avec Frédéric Mascaro)
Dimanche 27 mai, Saint-Méard (87), L’Arbre qui parle : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 3 ans)
Mercredi 30 mai, Ussel (19), L’Arbre qui parle, 15h00
(tout public à partir de 3 ans)
Vendredi 1er juin, Saint-Sébastien (23), Tifa-Tafa !, 20h30
(tout public à partir de 6 ans – avec Frédéric Mascaro)
Samedi 2 juin, Meyssac (19), Anima : apéro conté, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Dimanche 3 juin, Bosmie-l’Aiguille (87), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Les sites où retrouver Malika Verlaguet :
malika.verlaguet.over-blog.com,
www.sirventes.com/performer/malika-verlaguet.

Photo : © Nicolas Martin.


Alain VidalAlain Vidal

Le conteur :
Étudiant ingénieur, Alain Vidal se fait remarquer… sur les planches, en créant un spectacle de clown en guise de dossier de fin d’études !
Auteur et interprète mêlant le conte, le théâtre, le mouvement et la musique, son approche est soit simple et directe avec des contes traditionnels, soit élaborée en spectacles plus construits où contes traditionnels et récits de vie se mêlent pour former une saga où la gravité de la vie est toujours traitée avec légèreté.


Ses spectacles :
Des fleurs plein les cheveux
Un village, a priori tranquille, va être le théâtre d’étranges péripéties. Nous sommes en 1950. Dans les Cévennes, les poulaillers industriels, les « usines à poulets », poussent comme des champignons. L’oncle Barnabé a acheté une sulfateuse, l’a accrochée derrière son tracteur, a enfilé sa tenue de cosmonaute et en avant… Tremble mildiou ! Tout semble tourner rond.
Mais, un soir, un marchand ambulant, maigre, tordu, édenté, « oublie » sur place un mystérieux objet…
Les années passent. Nous sommes en 1970. Des minibus arrivent au village, peints de larges fleurs colorées. Des inconnus en descendent, chevelus, mal peignés, barbus, les pieds nus, à moitié dévêtus, portant des colliers de graines et des fleurs plein les cheveux…

Comme un poisson dans l’eau
Dans le restaurant de madame Odette, à Sète, face au port et aux bateaux rouillés, face aux tas de filets, de bouées, un enfant rêve. Le bac à vaisselle devient un bout de mer avec son écume, le plat en Inox, un grand requin à l’affût avec ses copains : le requin-cuillère, le requin-couteau. Il y a un grand bar avec plein d’éviers. Sous le bar, se trouve une baleine. Puis il y a le bateau du Capitaine peint sur le mur du restaurant avec son cortège de goélands… Des contes agrémentés à la sauce languedocienne, pleins de saveur comme la rouille du pêcheur !

Tu veux bien être mon ami ?
Quand Lola va chez Papi Sel et Mamie Sucre, ce n’est pas de tout repos… Ils ne font que se donner des noms d’oiseau : « Vieille bique ! Vieux chameau ! » Un jour, Lola leur a dit : « Hé ! Ho ! C’est pas bientôt fini ? Faudrait peut-être redevenir amis, sinon, moi, je n’ reviendrai plus ici ». Papi Sel va-t-il réussir à mettre un peu de sucre dans son sel et Mamie Sucre un peu de sel dans son sucre ? Voilà toute l’histoire !
Lola a grandi. Un jour, elle a dit à Papi Sel et Mamie Sucre : « Je m’ennuie ici, j’ai pas d’ami ». Grands-parents c’est un travail à plein temps, votre mission, si vous l’acceptez : trouver un ami pour Lola… Et ça, c’est une autre histoire !

Marchand d’histoires
Balade à travers la Terre, Terre mystérieuse, Terre de toutes les rencontres. Le vent qui y souffle est chargé d’images, de saveurs, de senteurs, de musiques venues d’Europe, d’Afrique, d’Amazonie…

Son calendrier sur Coquelicontes 2018 :
Mardi 22 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public)
Vendredi 25 mai, La Chapelle-Taillefert (23), Des fleurs plein les cheveux, 19h00
(tout public à partir de 8 ans)
Samedi 26 mai, Châtelus-le-Marcheix (23), Des fleurs plein les cheveux, 17h00
(tout public à partir de 8 ans)
Mercredi 30 mai, Saint-Viance (19), Tu veux bien être mon ami ?, 15h00
(tout public à partir de 4 ans)
Jeudi 31 mai, Limoges (87), Marchand d’histoires, 19h00
(tout public à partir de 6 ans)
Vendredi 1er juin, Saint-Éloi (23), Tu veux bien être mon ami ?, 20h00
(tout public à partir de 4 ans)
Samedi 2 juin, Meymac (19), Comme un poisson dans l’eau, 15h00
(tout public à partir de 4 ans)

Le site d'Alain Vidal : www.alainvidal.com.

Photo : © Gilbert Comparetti.