ALCA* – Agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, site de Limoges

* Née de la fusion d’Écla, du Centre régional du livre en Limousin 
et du Centre régional du livre et de la lecture en Poitou-Charentes

Coquelicontes / Coquelicontes 2019


 



Du 13 au 26 mai, les conteurs de Coquelicontes 2019 et leurs spectacles :

Daniel Chavaroche.
Sophie Clerfayt.
Olivier de Robert.
Pierre Desvigne.
Françoise Diep.
Jérôme Douplat.
Matthieu Epp.
Flopy.
Sandrine Gniady.
Carine Kasparian.
Marion Lo Monaco.
Monia Lyorit.
Anne-Sophie Péron & Marcel.
Olivier Ponsot.
Robin Recours.

Visualisez le calendrier général des spectacles de Coquelicontes 2019.

Téléchargez le calendrier général des spectacles de Coquelicontes 2019.

Visualisez les temps forts du festival.

Visualisez le off du festival.

Visualisez les communes accueillant des spectacles de Coquelicontes 2019 ouverts au public.

Téléchargez le programme complet de Coquelicontes 2019 (8,8 Mo).

Téléchargez le visuel, le logo et les photos des conteurs de Coquelicontes 2019.

Téléchargez l'affiche de Coquelicontes 2019 au format .pdf (2,1 Mo).
Téléchargez l'affiche de Coquelicontes 2019 au format .jpg (11 Mo).

Retrouvez le programme de la journée professionnelle de rencontre et d’échanges sur les enjeux du conte en Nouvelle-Aquitaine.


Coquelicontes accessible à tous

Le conte est une source de plaisir, de partage et de rencontres. L’oralité est une partie importante de notre patrimoine, un vecteur de lien social et de culture. Les contes permettent de comprendre le monde pour mieux l’appréhender et en devenir l’acteur. C’est aussi une porte d’entrée importante pour le livre et la lecture.
Facteur d’animation culturelle et sociale du territoire, Coquelicontes touche un public varié, essentiellement en zone rurale. Le festival met en avant l’oralité mêlée à la diversité des rencontres et des univers de chacun.
En le rendant accessible aux personnes en situation de handicap, Coquelicontes va encore plus loin dans sa démarche d’accès à la culture pour tous avec un véritable éveil à la solidarité, à l’ouverture sur l’autre et à l’échange.
Les lieux des contes sont ravis de vous accueillir ; n’hésitez pas à prendre contact avec les personnes référentes des spectacles indiquées dans le calendrier général pour préparer votre venue.

Spectacle accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes
Spectacle accessible aux personnes atteintes de déficience mentale
Spectacle joué ou traduit en langue des signes française

Plusieurs balades contées de Coquelicontes sont rendues accessibles à tous et à toutes grâce à la mise à disposition gratuite de joëlettes par l’association H.Cap*Nature 87.
« La joëlette est un fauteuil mono-roue tout-terrain qui permet aux personnes à mobilité réduite de pouvoir découvrir des sites agréables mais inaccessibles, ainsi que le patrimoine historique et culturel.
Nos sorties en pleine nature permettent aussi de rompre l’isolement et la monotonie, de privilégier la mixité des équipages et de favoriser le dialogue intergénérationnel.
Le partage de moments intenses provoque une vraie alchimie dans l’équipage : c’est toute la magie d’une “rando joëlette”. »
Des membres de H.Cap*Nature 87 aideront à la manipulation des joëlettes.
Afin de réserver une joëlette, nous vous invitons à prendre contact préalablement au 05 55 77 49 99.


Daniel Chavaroche

Le conteur :
Daniel Chavaroche, natif de Sarlat, en Périgord Noir, se définit comme « conteur de pays ». Instituteur public puis maître d’occitan, au fil des ans, il s’est mis à écrire en s’inspirant de son pays et conte ses propres créations. Il a fait sienne l’assertion de Miguel Torga : « L’universel, c’est le local moins les murs ».
Il conte maintenant depuis une bonne trentaine d’années.


Ses spectacles :
Le Lièvre et le Lébérou
Le Lièvre et le Lébérou vous conte les tribulations fantasques d’un lièvre étonnant qui vous fait faire d’étranges rencontres dans la campagne périgorde.
Histoires de bêtes, certes, avec le Loup blanc, le Blaireau piégé, l’Ours d’Isidore… Mais aussi histoires de gens : Baptiste Buffevent le cabrétayre, le troubadour de Commarque, Ferrant le charbonnier, Siméon le gabarier et même le joueur de rugby qui fait une mauvaise rencontre au retour de la troisième mi-temps…
La Racontade
Pour réussir une bonne racontade, il vous faut une poignée de bonnes histoires, bien marinées dans le fond du pays. Ne prenez pas celles du dessus, c’est le tout-venant qui reste toujours un peu fade, mais allez plutôt chercher celles du dessous qui ont gardé le goût de sauvage.
Vous y mélangez un zeste de contes et de légendes. Ajoutez-y, tant que vous y êtes, une grosse pincée de merveilleux, d’extraordinaire ou d’étrange pour que la saveur persiste dans l’esprit et que l’émotion s’exhale à souhait.
N’oubliez surtout pas une bonne rincée d’humour et même une grosse giclée de franche rigolade chaque fois que possible. Remuez bien jusqu’à ébullition lente des souvenirs et des sentiments enfouis dans les mémoires.
Le Cours du soir
Le Cours du soir est prétexte à visiter une galerie de portraits de ces « élèves adultes » d’un bourg rural, héros modestes mais tellement véritables.
« Lorsque je suis sorti tout frais émoulu de l’École Normale d’Instituteurs, j’ai été nommé dans un petit village de la campagne périgorde. Or, dans ce village, l’amicale laïque organisait aussi un cours du soir pour les adultes.
Je m’y suis collé, un peu forcé au début, et puis avec le temps, j’y ai pris goût. Ainsi, une fois par semaine, j’ouvrais ma classe à de grands élèves qui s’asseyaient aux places de mes pitchous. »
Le conte s’enchevêtre et musarde avec tendresse dans les histoires de la vie, de l’amour, de la mort de ce petit monde finalement très grand.

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Vendredi 17 mai, Villefavard (87), La Racontade : apéro conté, 19h30
(tout public à partir de 12 ans)
Samedi 18 mai, Chambon-sur-Voueize (23), Le Cours du soir, 10h00
(tout public à partir de 15 ans)
Samedi 18 mai, Saint-Augustin (19), La Racontade : apéro conté, 19h00
(tout public à partir de 12 ans)
Vendredi 24 mai, Égletons (19), La Racontade : apéro conté, 19h00
(tout public à partir de 12 ans)
Samedi 25 mai, Meuzac (87), Le Lièvre et le Lébérou, 15h00
(de 6 à 12 ans)

Le site de Daniel Chavaroche : www.danielchavaroche.fr.

Photo : © DR.


Sophie Clerfayt

La conteuse :
Sophie Clerfayt raconte comme elle aime. Et elle aime le waterzooï, l’humour, la poésie, le rouge, les silences, la chanson Les Haricots, les histoires tendres, le bon sens bruxellois, les changements, les champs de coquelicots, les choses farces, la truculence, voyager, les points de suspension, un bon verre de vin rouge, les bonbons à la violette, le doute, la douceur, le Brésil et l’honnêteté.
Après avoir beaucoup voyagé, habité en Afrique et au Brésil en travaillant dans la coopération au développement, elle a renoué avec le plaisir de dire. Un plaisir qu’elle a découvert enfant grâce à Bourvil, Brel ou Beaucarne.
Sophie Clerfayt est conteuse professionnelle depuis 2005.


Ses spectacles :
Belgitude et autres zwanzes du pays plat
Contes et légendes de Belgique.
Histoires, contes et légendes poussés en terre du chicon. Rien n’est sérieux et pourtant tout est vrai. Histoires truculentes et poétiques dont les racines s’enfoncent dans les terres marécageuses de Bruxelles. On y croise, entre autres : un roi qui ne veut pas marier sa fille, Chaperonske Rouchke et Sire Hallewijn.
« Auprès de mon âne, je vivais heureux »
« Auprès de mon âne, je vivais heureux,
J’aurais jamais dû m’éloigner de mon âne…
Auprès de mon âne, je vivais heureux,
J’aurais jamais dû le quitter des yeux. »
L’âne, perçu tantôt idiot et tantôt têtu, a mauvaise réputation.
Pourtant, il est malicieux, audacieux et joyeux.
Et oser être âne rend heureux !
Le ton général du spectacle est celui de la bonne humeur, de la tradition, de la sagesse populaire, de la transmission, sans oublier une touche de poésie.

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Vendredi 17 mai, Limoges (87), Belgitude et autres zwanzes du pays plat, 18h30
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 18 mai, Boisseuil (87), Belgitude et autres zwanzes du pays plat : balade contée, 10h30
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 18 mai, Beynat (19), « Auprès, de mon âne, je vivais heureux », 19h00
(tout public à partir de 6 ans)
Dimanche 19 mai, Saint-Méard (87), Belgitude et autres zwanzes du pays plat : goûter conté, 16h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 22 mai, Saint-Bonnet-de-Bellac (87), « Auprès, de mon âne, je vivais heureux », 14h30
(tout public à partir de 6 ans)

Le site de Sophie Clerfayt : www.sophieclerfayt.be.

Photo : © Yves Kertius.


Olivier de Robert

Le conteur :
« Conter, ce n’est jamais que dire avec lenteur les joyeux brassages de la besace à mémoire. Mais avant de parler, le conteur écoute. J’aime à me cacher dans les coins de bistrots. Ceux où si vous n’êtes pas du pays, les discussions s’arrêtent et les têtes se tournent quand vous entrez. Les cafés de fond de ruelles, ceux dont l’enseigne se fane et menace de se décrocher sous le poids de la poussière…
J’aime aussi flâner sur les marchés, ceux où s’entremêlent les couleurs et les parfums, allant des fromages aux origines incertaines jusqu’aux parfums d’Orient, ceux où bérets et longues chevelures se croisent enfin…
J’aime écouter les paroles de hasard glanées au bord des chemins, à la boulangerie, sur un banc ensoleillé ou au coin d’une cheminée quand le vent hurle au dehors…
J’aime ma terre, celle de la montagne, du confit de canard, de la ressègue, des lotos, du gras, des fêtes de village, des péluts en yourtes, des châteaux bouffés par les ronces et des mémés qui attendent l’épicier ambulant. Avec tendresse et un opiniâtre refus de se prendre au sérieux, mes contes racontent cette terre et ceux qui en font la saveur. »


Son spectacle :
Conterie du jour
Les contes traditionnels joyeusement revisités.
Le choix des contes dépend du jour, de l’humeur, du public et de la météo ! Seule certitude : il y a du rire et des larmes…

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Jeudi 23 mai, Auzances (23), Conterie du jour, 14h00
(tout public à partir de 8 ans)
Vendredi 24 mai, Eyjeaux (87), Conterie du jour, 19h00
(tout public à partir de 8 ans)
Samedi 25 mai, Nieul (87), Conterie du jour : balade contée, 16h00
(tout public à partir de 8 ans – balade contée accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à la mise à disposition gratuite de joëlettes. Afin de réserver une joëlette, nous vous invitons à prendre contact préalablement au 05 55 77 49 99)
Dimanche 26 mai, Saint-Laurent (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site d'Olivier de Robert : www.olivierderobert.net.

Photo : © DR.


Pierre Desvigne

Le conteur :
« Pierre Desvigne est-il conteur ? Psychiatre ? Auteur de polars ? Est-il poète ? Est-il viticulteur ?
Conteur, oui, c’est son métier. Conteur démineur : il n’a pas son pareil pour retourner un conte traditionnel et le faire exploser.
Psychiatre ? Disons qu’il manifeste un sérieux penchant pour les personnages qui dansent en déséquilibre sur le fil de l’existence.
Auteur de polars ? Il vous emmène par une nuit opaque au fin fond de ruelles incertaines où se jouent de drôles de drames…
Poète ? Si être un poète, c’est avoir mal aux autres, comme le disait Jacques Brel, oui, Pierre Desvigne en est un.
Viticulteur ? Il presse les mots comme du raisin pour en extraire un jus tantôt sucré tantôt amer et les fait pétiller. » (Gigi Bigot)


Ses spectacles :
Sous peine de poursuite
Récit baroque, sanglant et romantique.
Un artiste passionné par Barbe Bleue se retrouve mêlé à la vie d’une village hanté par le souvenir de Gilles de Rais – Barbe Bleue vendéen et compagnon d’armes de Jeanne d’Arc.
Dans ce village, l’artiste va rencontrer des personnages dont les apparences, une fois la nuit tombée, changent.
Dans ce village, l’artiste va laisser des souvenirs d’enfance émerger de leur lointain sommeil.
Certaines portes, jusqu’alors fermées, s’ouvrent. « Et s’il vous arrive de l’ouvrir, il n’y a rien que vous puissiez attendre de ma colère » : lourde menace proférée par Barbe Bleue à sa jeune et nouvelle épouse.
Ouvrir une porte, voir ça et savoir. Ouvrir la bouche, oser dire l’indicible et s’en amuser.
Sauve qui peut !
Dans un village, il y a un lotissement dans lequel habitent Léo et Mélissa, sa voisine, son amoureuse. Dans ce village, il y a un café, Le Sporting, tenu par Raymond, bossu de père en fils. Dans ce village, à la sortie, après le rond-point des Corneilles-Mûres, il y a une forêt pleine de nains, ainsi que la Vieille Femme Folle Complètement Timbrée. Dans ce village, après le rond-point, après le Super U, après la forêt, en bas, dans la vallée, où coule une large et belle rivière que tout le monde appelle le Fleuve Chagrin, il y a une grande ferme presque abandonnée.
Prendre les jambes à son cou, la poudre d’escampette, avoir une peur bleue, une colère noire, serrer les fesses : autant d’expressions qui accompagnent ces contes de Sauve qui peut ! avec humour et rythme, pour le plus grand plaisir des enfants qui aiment tant avoir peur en toute sécurité…

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Lundi 13 mai, Limoges (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public)
Mercredi 15 mai, Limoges (87), Sauve qui peut !, 16h00
(tout public à partir de 7 ans)
Jeudi 16 mai, Guéret (23), Sous peine de poursuite, 20h00
(tout public à partir de 13 ans)
Vendredi 17 mai, Châtelus-Malvaleix (23), Sauve qui peut !, 15h00
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 17 mai, La Chapelle-Taillefert (23), Sauve qui peut ! : apéro conté, 19h30
(tout public à partir de 7 ans)

Le site de Pierre Desvigne : www.pierre-desvigne.com.

Photo : © Monsieur Ferrow.


Françoise Diep

La conteuse :
« Conteuse professionnelle depuis 1990, Françoise Diep sillonne les routes de France métropolitaine et d’outre-mer, d’Europe, d’Afrique de l’Ouest et d’Amérique, racontant ses histoires aux tout-petits, aux moins petits et aux grands. Elle fait du conte un art en nous présentant avec naturel des personnages à la fois tendres et rebelles, doux et forts… très humains. » (Pierre Rosat, conteur)
Françoise Diep dit les contes qu’elle aimait lire quand elle était bibliothécaire, mais aussi des contes qu’elle a collectés et des histoires construites au fil de ses rencontres. Elle a publié des recueils et des albums de contes. Elle est aussi artiste associée du festival burkinabè Yeleen et directrice artistique du festival gardois Palabrages où l’on valorise la rencontre entre les cultures, parce que nos différences sont une richesse.


Ses spectacles :
Coucou Solette
Du fond d’un tablier, une petite fille apparaît. Si petite qu’elle ne sait pas encore parler. Si petite qu’elle n’a pas de nom. Mais elle sait très bien, avec sa tête, faire oui et non. Elle est d’accord : Solette sera son nom. Et Solette part à la découverte de ses mains, de ses pieds et du monde entier.
Un spectacle où la conteuse et Solette se découvrent, s’apprivoisent à travers une histoire ponctuée de chants et de comptines ; une invitation au jeu et au partage.

On s’aventure en voyage
Quand on part, mieux vaut s’assurer qu’on a de bonnes chaussures, un bon moyen de transport, de bonnes conditions météo, de bons compagnons de route, un bon abri pour la nuit… Bon. Et quand il manque un petit quelque chose de toutes ces bonnes choses-là, on fait quoi ? On se débrouille, et c’est l’aventure qui commence…

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Mardi 21 mai, Rochechouart (87), Coucou Solette, 9h45 et 10h45
(de 3 mois à 3 ans)
Mercredi 22 mai, Malemort (19), On s’aventure en voyage, 10h30
(de 4 à 10 ans)
Mercredi 22 mai, Limoges (87), On s’aventure en voyage, 15h00
(de 4 à 10 ans)
Jeudi 23 mai, Chambon-sur-Voueize (23), Coucou Solette, 10h00
(de 3 mois à 3 ans)
Jeudi 23 mai, Boussac (23), Coucou Solette, 15h15
(de 3 mois à 3 ans)
vendredi 24 mai, Azerables (23), On s’aventure en voyage, 10h00
(de 4 à 10 ans)
Samedi 25 mai, Ussel (19), Coucou Solette, 11h00
(de 3 mois à 3 ans)

Le site de Françoise Diep : www.francoisediep.fr.

Photo : © Marion Labejof.


Jérôme Douplat

Le conteur :
Arpenteur des bois, des fleuves et des rivières, amoureux des bêtes de tout poil, Jérôme Douplat, le « pêcheur d’oiseaux », poursuit son chemin à travers la « parole nature ». Poète et conteur naturaliste, avec ses histoires qui tutoient l’imaginaire, il n’a pas son pareil pour transposer la nature dans une dimension artistique.

Ses spectacles :
Ce que m’ont dit les oiseaux (et autres bêtes sauvages)
Entre conte et one man show naturaliste, une heure pour connaître le quotidien d’un personnage haut en couleur : le « pêcheur d’oiseaux ».
Ici, les animaux ne parlent pas, mais nous sommes plus que jamais à l’écoute de la nature.
Les sens en éveil, il se dévoile là sous nos yeux un monde surprenant et à la fois familier.

Étonnant jardin
Une collecte de récits ayant pris racine au coin du jardinet, un bouquet de pensées cueillies le long des allées et venues du jardinier.
Fruit d’inspiration ludique et poétique, c’est tout un pan d’un patrimoine culturel commun et populaire qui nous est révélé.

Les Confidences d’un pêcheur d’oiseaux
Les contes vont prendre naissance là, dans le sous-bois qui nous accueille… La fourmi croisée, la plume trouvée au sol seront autant de prétextes à convoquer telle ou telle histoire de façon spontanée et inattendue. Car sachez que le « pêcheur d’oiseaux » a plus d’une surprise dans sa besace et il sera difficile de lui clouer le bec…
Les Confidences d’un pêcheur d’oiseaux est la version jeunesse de Ce que m’ont dit les oiseaux (et autres bêtes sauvages).

Dans l’intimité du bestiaire : dernier inventaire avant le déluge
Discours sur les origines, l’histoire et l’avenir des hôtes de nos campagnes. Immersion dans le monde des bêtes qui vivent derrière chez nous. Un témoignage du temps où la curiosité des hommes s’inspirait de l’ingéniosité des animaux. Une remarquable évocation de l’harmonie des hommes et des bêtes, de leur entente, de leur fureur et de leurs animosités respectives.

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Mercredi 15 mai, Bussière-Dunoise (23), Dans l’intimité du bestiaire : dernier inventaire avant le déluge, 15h00
(tout public à partir de 12 ans)
Jeudi 16 mai, Varetz (19), Les Confidences d’un pêcheur d’oiseaux, 9h00, 10h00, 11h00, 13h30 et 14h30
(de 4 à 12 ans)
Vendredi 17 mai, Bosmie-l’Aiguille (87), Ce que m’ont dit les oiseaux (et autres bêtes sauvages) : balade contée, 17h30
(tout public à partir de 11 ans et à partir de 8 ans si accompagné(e) – balade contée accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à la mise à disposition gratuite de joëlettes. Afin de réserver une joëlette, nous vous invitons à prendre contact préalablement au 05 55 77 49 99)
Dimanche 19 mai, Bonnat (23), Étonnant jardin : balade contée, 18h00
(tout public à partir de 10 ans – balade contée accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à la mise à disposition gratuite de joëlettes. Afin de réserver une joëlette, nous vous invitons à prendre contact préalablement au 05 55 77 49 99)
Mercredi 22 mai, Meuzac (87), Ce que m’ont dit les oiseaux (et autres bêtes sauvages) : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 11 ans et à partir de 8 ans si accompagné(e))
Jeudi 23 mai, Guéret (23), Ce que m’ont dit les oiseaux (et autres bêtes sauvages) : apéro conté, 18h00
(tout public à partir de 11 ans et à partir de 8 ans si accompagné(e))

Le site de Jérôme Douplat : www.lepecheurdoiseaux.fr.

Photo : © Djez
.


Matthieu Epp

Le conteur :
Conteur professionnel depuis une quinzaine d’années, Matthieu Epp a forgé ses outils au fil des rencontres et des disciplines (musique, danse, théâtre d’objets, improvisation). Il présente ses spectacles à l’échelle de la francophonie (France, Belgique, Québec…), à la fois sur les scènes de théâtre, mais aussi dans les festivals de conte, les médiathèques, les maisons de retraite, les établissements scolaires…
Son répertoire s’étend de la mythologie à la science-fiction, avec une tendresse pour le conte traditionnel et le récit de vie.


Ses spectacles :
Pourquoi ? Parce que !
« Quand j’étais gamin, j’aimais voyager avec mon père. Même si la distance à parcourir était courte, c’était un moment privilégié, surtout si j’étais seul avec lui. C’était le moment où toutes les questions qui trottaient dans ma petite tête résonnaient dans l’habitacle de la R21. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Les questions étaient nombreuses, et il lui fallait bien trouver une réponse, même farfelue, sinon la question resterait dans l’air, bien au-delà du parking… »
Une forme dynamique et joyeuse, une succession d’histoires brèves avec des ritournelles et des refrains à reprendre ensemble.

Merci de vous être déplacé
Ces récits d’immigrés clandestins témoignent de ce qu’ils ont vécu en quittant leur pays pour échapper à la guerre ou à la misère et dépasser les frontières.
Le voyage commence sur un rivage où les migrants attendent le signal du passeur pour embarquer. Ce soir, ils vont passer et très vite tout peut basculer.

Sur les rives de Troie
Éclats de mythologie, tambour et musique électronique, pour un voyage aux sources de la mythologie grecque, à la découverte des événements qui ont mené à la guerre de Troie.

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Vendredi 17 mai, Tulle (19), Merci de vous être déplacé, 18h30
(tout public à partir de 12 ans)
Samedi 18 mai, Domps (87), Sur les rives de Troie, 20h30
(tout public à partir de 8 ans)
Mercredi 22 mai, Saint-Vaury (23), Pourquoi ? Parce que !, 14h30
(tout public à partir de 4 ans)
Vendredi 24 mai, Saint-Sébastien (23), Merci de vous être déplacé, 20h30
(tout public à partir de 12 ans)

Le site où retrouver Matthieu Epp : www.rebonds-histoires.net.

Photo : © P-Mod
.


Flopy

La conteuse :
Petite par la taille, grande par le talent. Florence Kouadio Affoué, dite Flopy, est une conteuse de charme : énergisante, captivante et envoûtante, l’écouter est un plaisir, la voir sur scène est un régal. Flopy voyage dans les imaginaires du temps et de l’espace. Sa belle diction donne aux mots une intense musicalité qui berce les maux de son auditoire.
Élève du célèbre Taxi-Conteur, son travail est nourri du riche patrimoine oral traditionnel qui devient un atout pour aborder avec sagesse les fléaux d’aujourd’hui. Il s’agit d’un recours aux sources pour développer une esthétique orale contemporaine.


Ses spectacles :
Waka Dandan, l’arbre magique
Dans une grande forêt, toutes les espèces animales vivent en parfaite harmonie. Cependant, depuis trois semaines, sévit la sécheresse. Une nuit, le roi lion fait un rêve dans lequel il voit un arbre magique qui contient tous les fruits et légumes.
Le lendemain, il demande donc aux animaux de partir à tour de rôle à la recherche de cet arbre.
Mais parviendront-ils à le ramener pour le bonheur de tous ?
Hommes et animaux en scène
Une série d’histoires mêlées de chants, de danses, de paroles et de proverbes, qui raconte la cohabitation des Hommes et des animaux : la gentillesse, la méchanceté, l’ingratitude, la reconnaissance de l’un envers l’autre.
Les Hommes et les animaux vivent ensemble dans le même village, ils se parlent et s’entraident. Mais les animaux sont parfois victimes d’ingratitude de la part des Hommes.
Dans un autre village, une gentille poule vient en aide à Mokan-Hi, une vilaine petite orpheline, et lui permet de devenir belle grâce à ses pouvoirs magiques. Or, la jeune orpheline est amoureuse du fils du chef du village qui lui propose pour un dîner spécial de tuer la poule afin de lui prouver son amour. Va-t-elle céder ? Ailleurs, c’est un jeune chasseur qui, dans son entêtement à tuer tous les animaux, pose son piège dans une forêt interdite. Un jour, à sa grande surprise, son piège attrape une calebasse qui contient le génie de la forêt…

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Mercredi 22 mai, Isle (87), Waka Dandan, l’arbre magique, 15h00
(tout public à partir de 4 ans)
Vendredi 24 mai, Allassac (19), Hommes et animaux en scène : apéro conté, 19h00
(tout public à partir de 5 ans)
Samedi 25 mai, Masseret (19), Hommes et animaux en scène, 15h00
(tout public à partir de 5 ans)
Dimanche 26 mai, Saint-Laurent (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site où retrouver Flopy : www.lafriquedanslesoreilles.com/flopy.

Photo : © Gilles Mauron
.


Sandrine Gniady

La conteuse :
Conteuse roubaisienne récemment installée sur le plateau de Millevaches, archéologue de formation, Sandrine Gniady s’est formée aux arts de la parole avec Rachid Bouali, Myriam Pellicane, Didier Kowarsky et Michel Hindenoch. Elle raconte de tout, pour tous, avec ou sans musique, parfois à plusieurs voix : des contes traditionnels, des mythes, des légendes de partout, des nouvelles… avec un petit faible pour les facéties et les histoires insensées et un attrait irrésistible pour les épopées nordiques.
Sa particularité : le déséquilibre. Sandrine se joue volontiers de la fragilité, de l’instantanéité et du silence. Elle laisse le temps aux mots et aux gestes de se frayer un chemin avant d’éclore, frais, précis et inattendus. Son petit plaisir : les racontées intimistes, se payer l’audace de faire connaissance avec des inconnus, les regarder de tout près dans les yeux et leur dire, comme ça : « Un jour, il y avait… »


Ses spectacles :
L’Oiseau rare
Une seule chose est sûre : il y aura des histoires. Mais lesquelles ? On ne le sait pas encore. Le choix se fera au débotté, sur le moment. Le spectacle est différent à chacune des représentations, s’adaptant au lieu, au public et au moment.

La Bedaine du ciel
Avant, le monde n’était pas comme maintenant. Par exemple, avant, le ciel était voisin de la Terre. Il nous suffisait de tendre le bras pour lui chatouiller la bedaine.
Mais le temps a passé et le ciel s’est envolé. Aujourd’hui, nos bras sont trop courts pour pouvoir le toucher.
Alors on ne le touche plus, mais on le regarde et on en parle !

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Lundi 13 mai, Limoges (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public – avec Caroline Saux, traductrice en langue des signes)
Mercredi 15 mai, Ambazac (87), L’Oiseau rare, 15h00
(tout public à partir de 3 ans – avec Caroline Saux, traductrice en langue des signes)
Jeudi 16 mai, Saint-Agnant-de-Versillat (23), L’Oiseau rare, 10h30
(tout public à partir de 3 ans)
Vendredi 17 mai, Saint-Pantaléon-de-Larche (19), La Bedaine du ciel : balade contée, 18h30
(tout public à partir de 5 ans – avec Vincent Brusel, musicien)
Samedi 18 mai, Mérinchal (23), La Bedaine du ciel, 10h00
(tout public à partir de 5 ans)
Samedi 18 mai, Évaux-les-Bains (23), La Bedaine du ciel, 18h00
(tout public à partir de 5 ans)
Mardi 21 mai, Pontarion (23), L’Oiseau rare, 14h00
(tout public à partir de 3 ans – avec Caroline Saux, traductrice en langue des signes)
Mercredi 22 mai, Saint-Junien (87), L’Oiseau rare, 15h00
(tout public à partir de 3 ans)
Vendredi 24 mai, Corrèze (19), L’Oiseau rare : apéro conté, 19h30
(tout public à partir de 5 ans – avec Caroline Saux, traductrice en langue des signes)

Le site de Sandrine Gniady : www.sandrinegniady.wixsite.com/contes.

Photo : © DR
.


Carine Kasparian

La conteuse :
Poète du sensible, conteuse de l’absurde en quête de sens et sémiologue férue de mythes, Carine Kasparian puise ses histoires dans des récits vieux comme le monde ou de son imaginaire insolite. Son regard humaniste la pousse à plonger toujours plus en profondeur dans les tissus mystérieux de la nature humaine. D’origine franco-corso-arménienne, Carine vit au Québec.

Ses spectacles :
Les Souffleurs de bulles
Autour de nous, dans la brise du vent, au large des océans et au-dessus des forêts, dansent des bulles transparentes qui abritent chacune la graine d’une histoire. Attrapons-en une au vol, soufflons doucement dessus et voilà que son chant nous ouvre grand les yeux sur une histoire. Celle d’une grenouille si minuscule qu’elle en est invisible, celle de Girafe-tête-dans-les-orages ou de Singe rockeur chanteur… Mais laissons Carine nous mener dans ce monde où rêve et réalité s’entrecroisent. Ce monde qui nous fait souffleurs de bulles.

Sur le fil de l’instant
Il arrive parfois que les histoires nous parlent, qu’elles chuchotent un cri : « Raconte-moi ! »
En funambule, à l’écoute de ce qui émerge dans l’ici et maintenant, Carine nous invite à voyager sur le fil de l’instant. Il y aura des contes de création : nouveau-nés ou d’autres plus anciens avec lesquels elle converse et danse depuis longtemps. Il y aura aussi des contes vieux comme le temps qui chatouillent le cœur et l’âme. Et pourquoi pas un peu de poésie ?

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Lundi 13 mai, Limoges (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public)
Mercredi 15 mai, Condat-sur-Vienne (87), Les Souffleurs de bulles : Goûter conté, 15h30
(tout public à partir de 4 ans)
Vendredi 17 mai, Sardent (23), Les Souffleurs de bulles, 10h30
(tout public à partir de 4 ans)
Vendredi 17 mai, Sardent (23), Sur le fil de l’instant, 14h00
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 17 mai, Voutezac (19), Sur le fil de l’instant, 20h00
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 18 mai, Panazol (87), Sur le fil de l’instant, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Lundi 20 mai, Saint-Victor-en-Marche (23), Les Souffleurs de bulles, 10h00
(tout public à partir de 4 ans)
Mercredi 22 mai, Brive-la-Gaillarde (19), Les Souffleurs de bulles, 15h00 et 18h00
(tout public à partir de 4 ans)
Vendredi 24 mai, Rilhac-Rancon (87), Sur le fil de l’instant : balade contée, 19h00
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 25 mai, Nouic (87), Sur le fil de l’instant : balade contée, 14h30
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 25 mai, Rilhac-Lastours (87), Sur le fil de l’instant : balade contée, 19h30
(tout public à partir de 7 ans)

Le site où retrouver Carine Kasparian : www.conte.quebec/individu/carine-kasparian.

Photo : © Mathias Ollivier
.


Marion Lo Monaco

La conteuse  :
« Entrée d’abord par la porte du théâtre, j’ai commencé en scène comme comédienne. Ma quête a toujours été celle d’un théâtre populaire, poétique et corporel : qui parle à tous et qui joue pour tous. Mais qu’est-ce que le théâtre, si ce n’est des histoires qu’on se raconte pour questionner notre monde ? En 2011, la compagnie dont je faisais partie me donne carte blanche pour un spectacle : je vais raconter des histoires ! Et la rencontre amoureuse a eu lieu… Notre relation fait aujourd’hui son petit bonhomme de chemin… »

Ses spectacles :
À l’aventure !
Choisir l’aventure, n’est-ce pas rester jeune malgré les années, plein d’étincelles dans le cœur et sous les pieds ? Elle est au coin de notre porte, l’aventure, et aussi à l’autre bout du monde. Elle est un défi, quel qu’il soit : celui d’aller au-delà de nos peurs.

Courant d’air
« Les contes sont comme les oiseaux, ils nichent dans les arbres. Quand il y a du vent, ils s’envolent et glissent sous les portes, dans l’entrebâillement des fenêtres et se posent sur l’épaule de quelqu’un qui croit alors avoir envie de raconter une histoire. Mais c’est l’histoire qui vient se faire raconter. Je sens un courant d’air, pas vous ?! »

Vivonvieux
« Petite, je voyais les personnes âgées comme une masse anonyme et sans âme. Les gens de ma famille comme tous les autres seniors.
Puis mes “proches vieux” sont partis, sans que ça me gêne.
Et, en grandissant, j’ai rencontré d’autres personnes, bien plus âgées que moi… J’ai découvert alors qu’à la fenêtre de leurs yeux, il y avait la lumière d’une vie chargée de mystères. Que dans leur bouche, il y avait mille ans d’histoires. Dans leur tête, une cinémathèque. Car les vieux sont l’enfance du monde. Ces vieux, ce sont nous.
Mes parents n’avaient pas pensé à me le dire et moi à m’y intéresser. Dommage… »

J’ivre d’hiver
« Un tourbillon de flocons autour des maisons et des pavés. J’ai levé la tête, ouvert la bouche et un flocon est tombé sur ma langue. Puis un autre. Et encore un ! Ils ont fondu et sont descendus en moi. J’étais complètement ivre d’hiver. Et j’ai entendu une histoire ! Je l’ai entendue de l’intérieur, plantée au milieu du trottoir. Alors j’ai couru, tête en l’air, bouche ouverte pour attraper des contes et m’enivrer encore ! »

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Mardi 14 mai, Champsanglard (23), J’ivre d’hiver, 19h30
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 15 mai, Boussac (23), J’ivre d’hiver, 15h00
(tout public à partir de 6 ans)
Vendredi 17 mai, Vigeois (19), À l’aventure !, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 18 mai, Meyssac (19), Courant d’air : apéro conté, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mardi 21 mai, Le Dorat (87), Vivonvieux, 20h00
(tout public à partir de 7 ans)
Mercredi 22 mai, Limoges (87), À l’aventure !, 16h00
(tout public à partir de 6 ans)
Vendredi 24 mai, Saint-Éloi (23), J’ivre d’hiver, 20h00
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 25 mai, Fleurat (23), À l’aventure ! : goûter conté, 14h30
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 25 mai, Le Donzeil (23), Vivonvieux, 19h30
(tout public à partir de 7 ans)
Dimanche 26 mai, Saint-Laurent (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site de Marion Lo Monaco : www.marionlomonaco.fr.

Photo : © DR
.


Monia Lyorit

La conteuse :
Diplômée de l’École du Louvre, Monia Lyorit arrive à la scène par le biais du mime dans l’atelier d’Ivan Bacciocchi à Paris. Puis, elle suit des cours de théâtre classique avant de s’initier à l’art de conter en 2004. Son travail s’enrichit par la suite de sa curiosité pour le jeu masqué, le théâtre d’objets, le clown, la danse. Elle se forme pour la voix notamment auprès d’Afida Tahri, de Sonia Nedelec et participe aux ateliers de Michel Hindenoch durant quatre ans.
Ses spectacles associent conte, théâtre (incarnation des personnages et des voix) et mouvement. Son répertoire puise largement dans les contes merveilleux mais aussi dans la littérature (Guy de Maupassant).
« J’ai commencé par le mime pour ne pas parler. Avec le théâtre, j’ai appris à dire les mots et maintenant… je raconte, ouvrant la porte d’entrée d’un univers où tout peut arriver.
Et tout arrive. »


Ses spectacles :
Au gré du chemin… Contes de Grimm
La conteuse visite à sa façon les contes des frères Grimm, connus ou moins connus, lors d’une déambulation dans le merveilleux… teintée de burlesque.
Tom Pouce rêve d’être un héros, pas un ramollo du ciboulot. Dresseur de corbeaux ou dompteur d’escargots…
Ça lui dirait bien pour ne pas finir dans le ruisseau pendant que les sorcières se bricolent dans leurs têtes un vrai menu de fête.
Les personnages apparaissent et disparaissent au gré d’une attitude, d’une expression, d’une voix. Marâtres, marmots maigriots et autres héros pas normaux jaillissent dans les mots et prennent corps… au gré du chemin.

Petits contes cuisinés
Voici quelques petites histoires dont les ingrédients sortent de la cuisine !
Deux petits vieux se disputent, un petit bonhomme part faire des courses, une vache mange les légumes crus du potager…
Au menu, il y a de la soupe, de l’aventure, de la chicane, servies avec du sel et du sucre !

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Vendredi 17 mai, Saint-Maurice-la-Souterraine (23), Au gré du chemin… Contes de Grimm, 20h30
(tout public à partir de 5 ans)
Mercredi 22 mai, Chambon-sur-Voueize (23), Au gré du chemin… Contes de Grimm, 10h30
(tout public à partir de 5 ans)
Mercredi 22 mai, Bourganeuf (23), Au gré du chemin… Contes de Grimm, 15h00
(tout public à partir de 5 ans)
Vendredi 24 mai, Bort-les-Orgues (19), Au gré du chemin… Contes de Grimm, 20h30
(tout public à partir de 5 ans)
Samedi 25 mai, Reterre (23), Petits contes cuisinés, 15h30
(de 3 à 6 ans)

Le site de Monia Lyorit : www.monialyorit.fr.

Photo : © Les Graphistoleurs
.


Anne-Sophie Péron & Marcel

La conteuse et le musicien :
D’Anne-Sophie Péron et Marcel, on pourrait dire que c’est une conteuse et un accordéoniste, mais c’est de surcroît deux gais lurons qui ponctuent les contes de manières surprenantes ! La joie communicative est la clé de leur univers. Tout y passe, pour rire et rêver ensemble : la conteuse se transforme en personnages de cartoon et pousse la chansonnette tandis que l’accordéoniste vient intercéder dans les histoires, comme un cheveu sur la soupe ! Un duo explosif plein de peps, d’humour et de tendresse au plus près du public… Découvrez leurs spectacles aux thèmes très divers. La compagnie se plaît à traiter des sujets de fond sous une forme ludique, pour toucher tous les publics.

Leurs spectacles :
Graines de blues
Ce spectacle reprend les classiques du jazz. À chaque personnage sa mélodie ! Tout le monde se met à chanter pour aider bébé Hibou à retrouver sa mère, pour aider les trois cochons à rouler le loup et  aider Zouglouglouglou à avoir de la compagnie.
Petite exploration du monde animal avec des histoires, du mime et des chansons jazzy.
On finit le spectacle par une boum de comptines où petits et grands sont invités à entrer dans la danse.
Pêcheurs de rêves
Adélaïde, une Occidentale, qui ne laisse aucune place à l’imprévu, se retrouve catapultée en Inde pour son travail et enchaîne les imprévus et les catastrophes. Elle rencontrera Jayda, une Indienne au cœur simple que la vie éprouve, et une foule de personnages tantôt emplis de sagesse, tantôt emplis de folie, qui ont un point commun : la quête du bonheur !
Un spectacle qui traite avec humour et poésie de notre recherche intérieure, qui mêle conte traditionnel et écriture contemporaine et qui nous fait sourire sur nous-même !
Marcel à la musique et au bol chantant, Anne-Sophie aux récits et aux personnages, pour un spectacle qui, même s’il s’adresse principalement aux adultes et aux ados, est également apprécié des enfants dès huit ans.

Parlez-moi d’amour
Histoires d’amour dans tous ses états, de l’amour vache à l’amour tendre, éventail de couples sages et déjantés, fricassée d’histoires pimentées au gingembre, relevées de chansons connues de tous.
Laissez-vous emporter dans le tourbillon des passions : vous vous reconnaîtrez !
La conteuse n’infuse pas ces contes à l’eau de rose, elle les pimente d’humour, de clins d’œil complices avec le public et l'invite à pousser la chansonnette.
Parfois même, on finit par danser ensemble.

Le Prince Sarvathasiddha et la pierre magique et autres contes
Le prince Sarvathasiddha, héros à la bonté sans limite, se met en quête de la pierre magique qui élimine la misère du monde. Il prend la mer jusqu’à l’île aux Joyaux où il laisse ses compagnons pour partir seul vers les mondes océaniques des esprits serpents. Il croise un monde de créatures monstrueuses au regard plein de venins, un royaume de cannibales, et parvient dans un château sous-marin où tout n’est que splendeur et joie. Pourtant, la sirène qu’il croise se meurt sous la tristesse et la pierre magique trône sur le diadème du roi des Nagas. Parviendra-t-il à déjouer tous les pièges ?
Un conte issu de la mythologie indienne, transmis en Asie depuis 2 500 ans.
Un spectacle haut en couleur, avec un récit haletant, des incarnations de personnages, des chansons et de la musique. Quand la mythologie se mêle au rire !

Leur calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Lundi 13 mai, Limoges (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public)
Mardi 14 mai, Bourganeuf (23), Graines de blues, 10h00
(de 6 mois à 3 ans)
Mercredi 15 mai, Saint-Laurent-sur-Gorre (87), Graines de blues, 10h00
(de 6 mois à 3 ans)
Mercredi 15 mai, Saint-Yrieix-la-Perche (87), Graines de blues, 17h00
(de 3 à 6 ans)
Mercredi 15 mai, Marval (87), Le Prince Sarvathasiddhaet la pierre magique et autres contes : balade contée, 20h00
(tout public à partir de 6 ans)
Vendredi 17 mai, Aubusson (23), Graines de blues, 9h45
(de 6 mois à 3 ans)
Vendredi 17 mai, Saint-Sulpice-le-Guérétois (23), Le Prince Sarvathasiddha et la pierre magique et autres contes, 19h00
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 18 mai, Limoges (87), Graines de blues, 10h30
(de 6 mois à 3 ans)
Samedi 18 mai, Saint-Léonard-de-Noblat (87), Graines de blues : goûter conté, 16h00
(tout public à partir de 6 mois)
Dimanche 19 mai, Grandsaigne (19), Parlez-moi d’amour : balade contée, 16h00
(tout public à partir de 7 ans)
Lundi 20 mai, Saint-Laurent (23), Le Prince Sarvathasiddha et la pierre magique et autres contes, 14h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mardi 21 mai, La Souterraine (23), Graines de blues, 10h00
(tout public à partir de 3 ans)
Mercredi 22 mai, Tulle (19), Graines de blues, 15h30
(tout public à partir de 3 ans)
Mercredi 22 mai, Treignac (19), Pêcheurs de rêves, 19h30
(tout public à partir de 8 ans)
Vendredi 24 mai, Magnac-Laval (87), Graines de blues, 10h30 et 14h30
(de 6 mois à 3 ans et tout public à partir de 3 ans)
Vendredi 24 mai, Bessines-sur-Gartempe (87), Parlez-moi d’amour, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 25 mai, Clugnat (23), Le Prince Sarvathasiddha et la pierre magique et autres contes, 19h00
(tout public à partir de 6 ans)

Le site d'Anne-Sophie Péron et Marcel : www.lafleurquirit.com.

Photo : © DR
.


Olivier Ponsot

Le conteur :
« Je conte depuis une vingtaine d’années dans des lieux tels que des centres sociaux, des écoles, des théâtres, des médiathèques, des hôpitaux… Je mélange contes traditionnels et créations.
Mon répertoire d’aujourd’hui s’inspire essentiellement de mon quotidien. Mes histoires essaient avec humour de dénoncer nos nombreux travers.
Aimant voyager, mes contes parlent aussi d’autres cultures, de différences, d’amour et d’utopies. »


Ses spectacles :
De côté (le pas)
Attention ! Ce conteur peut avoir des trous de mémoire et quand il tombe dedans cela nous emmène loin, très loin… Ses histoires sont d’ici et d’ailleurs, de là-bas et de plus loin… Plutôt courtes mais quand même longues. Plutôt modernes mais anciennes aussi. Enfin, surtout drôles et sérieuses un peu. Bref, Olivier ne sait pas grand-chose mais cela lui demande beaucoup de connaissances…

Fantaisie(s)
« Mon père m’a dit un jour : “Si tu n’étudies pas, voyage”. J’ai alors pris mon baluchon, je suis allé me balader au gré du vent, du froufrou des rivières et du chant des étoiles…
Alors sur le fil, funambule, je m’amuse de petits bouts de rien, d’incidents de parcours, de chimères vagabondes et de rêves à bousculer le monde…
D’utopies malicieuses en complaintes ébouriffées, j’espère vous emmener ailleurs le temps d’une rencontre. »

Perché
Conteur déjanté, décalé, décoiffé, monté sur roulement à billes de clown, Olivier s’amuse, sautille, pétille, jongle, s’étonne et nous étonne avec les frontières et les codes de cet art ancestral : celui de raconter des histoires.
Le début de ses histoires, il ne le connaît pas bien. La fin, il n’en est pas sûr. Mais pour le milieu, il vous fait confiance…

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Mardi 21 mai, Verneuil-sur-Vienne (87), Fantaisie(s) : apéro conté, 18h30
(tout public à partir de 7 ans)
Mercredi 22 mai, Sainte-Feyre (23), De côté (le pas), 10h00
(tout public à partir de 5 ans)
Mercredi 22 mai, Feytiat (87), De côté (le pas), 15h30
(tout public à partir de 5 ans)
Jeudi 23 mai, Ahun (23), Fantaisie(s), 19h30
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 24 mai, Lubersac (19), Perché : apéro conté, 19h00
(tout public à partir de 10 ans)
Samedi 25 mai, Saint-Sulpice-Laurière (87), De côté (le pas), 16h00
(tout public à partir de 5 ans)
Samedi 25 mai, Arnac-la-Poste (87), Perché : apéro conté, 18h30
(tout public à partir de 10 ans)
Dimanche 26 mai, Saint-Laurent (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site d'Olivier Ponsot : www.olivier-ponsot.com.

Photo : © DR
.


Robin Recours

Le conteur :
« Après avoir suivi les ateliers dédiés au conte du théâtre La Baleine qui dit vagues, à Marseille, je suis parti à la rencontre d’artistes que j’apprécie tels qu’Henri Gougaud, Catherine Zarcate, Abbi Patrix ou Michel Hindenoch.
En quinze années de scène et de présence dans différents festivals (Avignon, Montpellier, Oran, Marseille, Montréal, Vassivière…), j’ai pu affiner un répertoire – parfois à visée pédagogique, autour des langues notamment – s’appuyant sur l’humour et la poésie. »


Ses spectacles :
Olympiakos Agones
Si les dieux aimaient faire de l’exercice, c’était aux demi-dieux que revenait l’organisation des premiers jeux, à travers deux mythes fondateurs : celui d’Héraclès et celui de Pélops. Laissez-vous conter leurs histoires, ainsi que celles d’athlètes ayant réellement existé. Celle de Pythagore, qui n’était pas que mathématicien mais également champion de pugilat. Celle de Milon de Crotone, l’athlète le plus célèbre de la Grèce antique. Celle de Philippidès, dont on pense à tort qu’il est à l’origine du Marathon. Celle de Cynisca, seule femme de toute l’Hellade à avoir gagné la couronne.

Contes sortis du sac
Comme le nom du spectacle l’indique, Robin et sa complice musicienne s’adaptent au public pour lui raconter ses meilleures histoires du moment.

Il était une fois les langues
En s’appuyant sur des histoires appartenant à la mémoire collective internationale, Robin jongle avec les mots et partage un pouvoir : celui de parler une multitude de langues le temps d’un spectacle, restant sans cesse compris de tous. Et si l’arabe, le chinois, l’espagnol, l’anglais, l’occitan, l’allemand, le portugais, l’italien, le swahili, le russe étaient tout simplement ancrés au plus profond de nous ? Et si l’humour et la poésie étaient les clés de la communication universelle ?
Spectacle accompagné, selon les jours et les formules, de violon, guitare, trompette et chants.

Son calendrier sur Coquelicontes 2019 :
Mardi 14 mai, Royère-de-Vassivière (23), Contes sortis du sac, 14h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mardi 14 mai, Saint-Pierre-Bellevue (23), Il était une fois les langues : apéro conté, 20h30
(tout public à partir de 12 ans)
Jeudi 16 mai, Crocq (23), Olympiakos Agones, 14h00
(tout public à partir de 8 ans)
Vendredi 17 mai, Ussac (19), Contes sortis du sac, 20h00
(tout public à partir de 6 ans – avec Malina Roumegas, musicienne)
Samedi 18 mai, Aixe-sur-Vienne (87), Contes sortis du sac, 15h00
(tout public à partir de 6 ans – avec Malina Roumegas, musicienne)

Le site de Robin Recours : www.robinraconte.com.

Photo : © Alessandro Tiberti Bertin
.


 


Retrouvez le programme en gros caractères


Coquelicontes 2017

Visuel : © Nicolas Gouny.


Téléchargez le dossier de presse de Coquelicontes 2019 au format PDF.


Les organisateurs du festival Coquelicontes 2019 :

ALCA, Agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine.
Bibliothèque départementale de la Corrèze.
Direction de la lecture publique – Bibliothèque départementale de la Creuse.
Bibliothèque départementale de la Haute-Vienne.
Bibliothèque francophone multimédia – Ville de Limoges.

Avec le concours de :

Conseil départemental de la Corrèze.
Conseil départemental de la Creuse.
Conseil départemental de la Haute-Vienne.
Ministère de la Culture et de la Communication — Direction régionale des affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine.
Région Nouvelle-Aquitaine.