ALCA* – Agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, site de Limoges

* Née de la fusion d’Écla, du Centre régional du livre en Limousin 
et du Centre régional du livre et de la lecture en Poitou-Charentes


Prisons / Archives / Je danse donc je suis


 



Je danse donc je suis : ateliers de philosophie et de danse

Je danse donc je suisJe danse donc je suisDans le cadre du programme d’activités culturelles, des femmes de la Maison d’arrêt de Limoges ont participé entre les mois de mai et juillet 2009 à un atelier philosophie sur le thème du corps, animé par Michel Salamon, suivi d’un atelier danse, animé par Claire Durand-Drouhin.
De la salle de cours à la cour intérieure, les détenues ont joué le jeu de cette tentative d’articulation du corps et de l’esprit et trouvé une forme d’expression personnelle entre réflexion et improvisation.

Le résultat de ce travail, filmé et enregistré par Frédéric Durand-Drouhin pour l'association Traction, donne lieu à une vidéodanse (Je danse donc je suis) qui dégage à la fois la force d’un documentaire et l’émotion d’une création. Le contexte carcéral a beau être omniprésent, c’est bien le visage de ces femmes, masquées pourtant, le sujet du film. Leurs paroles percutantes et leurs gestes sensuels ou hésitants soulèvent en chacun des interrogations sur l’enfermement, qui dépassent de loin les murs de la prison : chaque spectateur se retrouve interpelé en tant que corps dans le corps social.

Ce projet, coordonné par le Centre régional du livre en Limousin, a pu être réalisé grâce au soutien financier du Service pénitentiaire d'insertion et de probation de la Haute-Vienne, du ministère de la Culture et de la Communication.

Le vendredi 29 janvier 2010, le festival Danse émoi a organisé au Centre culturel municipal Jean-Gagnant, à Limoges, une projection publique du film Je danse donc je suis.